Navigation

caserne de Bonne
© ville de Grenoble

Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Portrait de membres du Conseil de développement : Claude Jacquier

Portrait de membres du Conseil de développement : Claude Jacquier

| Réagir

Pour mieux connaitre les personnalités qui composent le Conseil de développement, certains membres se sont prêtés au jeu d'une interview, répondant à des questions relatives à leurs expériences, leurs engagements, leurs espérances, dans le but d'écrire un "portrait". Nous découvrons ici Claude Jacquier, représentant de l'ODTI, membre du collège "Vie Associative".

 

 

 

 

 

"Malgré tout ce qui se dit, Grenoble est avant tout une terre d'immigration".

C'est là une des idées que Claude Jacquier, entamant son troisième mandat, voudra défendre au sein du Conseil de développement. Il siège, avec Amel Zenati, au collège "Vie Associative" en tant que représentant de l'ODTI (Observatoire des Discriminations et des Territoires Interculturels), dont il est président directeur bénévole.

Crée en 1970 par des associations et des syndicats pour "faire face à la situation des immigrés", l'ODTI faisait figure de pionnier en France. Cette association participe à la "construction de projets de développement migrantes et les diasporas dans la région rurbaine grenobloise". Plus concrètement, et d'après les mots de Claude Jacquier, l'ODTI est chargé "d'apporter aux étrangers un certain nombre de services : logement, soutien juridique, santé, formation, éducation (cours de français)".

Un parcours riche et atypique.

Architecte et économiste de formation, il devient directeur de recherche au CNRS, spécialisé dans les processus de fragmentation socio-spatiale des villes. Pour une approche plus terre-à-terre, il "travaillait sur tout ce qui n'allait pas bien dans les villes, en particulier sur les quartiers délaissés".

Travaillant en tant que chercheur mais aussi en tant que praticien, il élabore des programmes divers en Europe, en Amérique du Nord, en Afrique, ou encore à Tahiti. Aujourd'hui, en plus de ses obligations à l'ODTI, il dispense une fois par an une conférence à l'IEP Grenoble sur le Développement des villes et le Développement soutenable. Il est aussi administrateur de plusieurs ONG, dont "Culture et Développement" également représentée au C2D.

Claude Jacquier continue encore à œuvrer pour les "quartiers délaissés", surtout sur la question de l'immigration, à travers l'ODTI.

Un question qui "malheureusement n'est pas une priorité à Grenoble, on en parle même pas, quelle que soit la couleur politique". Il déplore en effet "le climat de régression par rapport aux immigrés et aux réfugiés", dans une ville "qui a été construite par des immigrés". Il espère, pour son troisième mandat, pouvoir impliquer le C2D sur cette question. Et déclare : "J'ai siégé pendant deux mandats, sans jamais pouvoir faire passer la question de l'immigration. Pourquoi? Parce que le C2D était composé de vieux, de blancs, de gaulois, de dauphinois...il n'y avait pas la trace d'une personne représentant les immigrés".

Pour Claude Jacquier, il faut "augmenter la capacité des gens à se gouverner".

En effet, il dit "ne rien attendre d'un président ou d'un maire, [....] de la politique, j'en fais au quotidien". Il en fait en tout cas au Conseil de développement qu'il veut comme "instance prévue pour rassembler les forces vives d'un territoire" en représentant l'ODTI. Une association qui continu à perdurer malgré les difficultés financières et certaines contestations politiques : "il faut être fou pour diriger une boite comme ça...."

Laisser un commentaire

Grenoble-Alpes Métropole
Le Forum 3 rue Malakoff
38031 Grenoble cedex 01 - France
conseildedeveloppement@lametro.fr

Téléphone : (+33) 04.76.59.59.59
Télécharger la carte de visite (.vcf)

Mon compte

eZ Publish - © Territo - Inovagora